Les déchets verts

Pourquoi gérer ses déchets verts chez soi ?

Les déchets verts représentent le deuxième apport en déchèterie, après les encombrants, sur le territoire d’Ouest Aveyron Communauté, avec près de 1 800 tonnes collectées chaque année. Le traitement de ces déchets représente une charge coûteuse pour la collectivité, qui se répercute sur l’ensemble des habitants du territoire (environ 140 000 € par an de transport et de traitement).

L’état de nos sols est de plus en plus alarmant (érosion, lessivage, épuisement, pollution chimique, etc.). Les déchets verts sont à même de nourrir nos sol alors pourquoi continuer de les exporter hors de leurs lieux de production ?

Dans le cadre de son Programme Local de Prévention des Déchets, Ouest Aveyron Communauté s’est engagée à réduire les apports de déchets verts en déchèterie pour répondre à ses obligations réglementaires. Ainsi, la tonte de pelouse n’est plus acceptée dans les 3 déchèteries du territoire.

De nombreuses solutions existent pour réduire et valoriser ses déchets verts directement sur place : promotion du compostage, incitation au paillage, pratique du mulching, etc.

Moins d’allers-retours à la déchèterie + moins d’entretien au quotidien = Plus de temps pour profiter de son jardin !

Quelles solutions alternatives ?

Opter pour le paillage du sol dans votre jardin et votre potager : au pied des arbustes, sous les haies, entre les rangs du potager, au pied des massifs floraux, dans les jardinières et pots de fleurs.

Le paillage permet d’apporter des nutriments au sol, de conserver un bon taux d’humidité et donc de réduire les arrosages et de diminuer la pousse des mauvaises herbes.

Il est possible de pailler avec des feuilles mortes, de la tonte de pelouse fraîches ou sèches, des brindilles et branches coupées en petits morceaux ou broyées.

1h de paillage = 8h de désherbage, sarclage, arrosage évitées ! 

 

Le mulching consiste à laisser sur place l’herbe finement coupée. Elle se décompose ainsi naturellement, apporte au sol des éléments nutritifs et maintien un bon taux d’humidité.

Un kit mulching peut facilement être ajouté à une tondeuse classique.

 

 

De plus, tondre moins ras permet d’avoir une herbe plus verte et résistante à la sècheresse grâce aux racines de l’herbe qui seront plus profondes.

Laisser des coins non tondus est également utile pour accueillir de nombreux insectes au jardin (notamment les pollinisateurs et les prédateurs de pucerons, essentiels à la vie du jardin).

 

 

 

 

 

 

 

Broyer vos tailles de haies avec une simple tondeuse pour les brindilles et petits branchages souples et fins. Vous pouvez utiliser un broyeur à végétaux pour les branchages plus volumineux.

La mise à disposition d’un broyeur par la commune aux habitants d’OAC est actuellement à l’étude.

Le broyat obtenu peut être utilisé pour pailler ses plantations. Pensez à bien mélanger les résineux, qui sont très acides, avec des feuillus.

Le broyat peut aussi être utilisé dans le composteur. Il permet d’absorber l’humidité en excès et d’assurer une bonne aération du compost, et donc de favoriser une décomposition rapide et sans odeurs.

Laisser sécher vos déchets verts dans un coin du jardin et incorporer-les au fur et à mesure dans votre tas de compost en guise de matière sèche. Cette dernière permet d’absorber l’humidité en excès et d’assurer une bonne aération du compost, et donc de favoriser une décomposition rapide et sans odeurs.

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre page dédiée au compostage !

Pour limiter les déchets verts et réduire le temps d’entretien, il est préférable de :

– Privilégier les espèces à croissance lente pour éviter les tailles et les tontes à répétition
– Choisir des essences adaptées au climat local
– Opter pour des prairies fleuries qui permettent d’espacer les tontes et de favoriser la biodiversité

Comment réduire sa production de déchets verts ?

Certaines méthodes d’entretien des espaces verts et jardins permettent de réduire considérablement la quantité de déchets verts.

Le réseau FREDON propose des fiches conseils à destination des particuliers pour apprendre à entretenir des espaces sans tondre, choisir des espèces adaptées, mieux tailler ses arbres …

Est-ce que je peux déposer mes déchets verts dans la forêt ?

Non.

  • Dépôt passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 1 500 € (article L.541-46 du Code de l’Environnement).
  • Dégradent les sols forestiers et contribuent à la prolifération de plantes invasives.

Est-ce que je peux brûler mes déchets verts ?

Non. 

  • Passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 450 € (article 131-13 du nouveau Code pénal).
  • La combustion de végétaux produit des substances toxiques et dangereuses pour la santé et la qualité de l’air.

/!\  50 kg de végétaux brûlés polluent autant que 14 000 km parcourus par une voiture /!\ (Source : ADEME). Mieux vaut en tirer profit via le paillage ou le compostage.

 

Valoriser plutôt que brûler ou jeter permet : 

• Des économies d’argent : moins d’achat d’engrais et de terreau, d’arrosages, d’achat de paillis, de carburant pour les trajets en déchèterie, d’achat d’aliments ou litière pour animaux, de déchets verts et d’ordures ménagères à transporter et à traiter par la collectivité.

• Plus de biodiversité et des végétaux en meilleure santé : apport de matière organique et amélioration de la structure du sol, vie du sol favorisée (maintien de l’humidité, protection contre les écarts de températures, …), plantes en meilleurs santé, biodiversité favorisée (y compris les insectes utiles au jardin).

• Un gain de temps : moins de trajets en déchèterie, de désherbage et d’arrosage.

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×